Art contemporain

Réouverture haute en couleurs du Musée des Beaux-Arts avec CMJN

Cyan, Magenta, Jaune, Noir. Telle est la signification du mystérieux acronyme CMJN, une installation actuellement en cours au Musée des Beaux-Arts, signée par l’impertinent collectif nancéien Spraylab et ses invités triés sur le volet - Ne Rougissez pas !, Cécilien Malartre, Katja Bot et Sergej Vutuc. Depuis la mi-mars, tout ce petit monde s’active dans un espace de 200 m² pour imaginer une exposition détonante à découvrir dès le 28 mai au musée, 9 jours après sa réouverture prévue le 19 mai.

Publié le

À l’origine prévue pour le printemps 2020, CMJN voit finalement le jour cette année dans une scénographie originale qu’il a fallu réinventer, comme l’explique Clément Martin, artiste master ès trublion chez Spraylab. « Le contexte actuel met à mal ce type d’exposition ‘spectaculée’, donc nous avons dû improviser ! Mais l’idée de base est restée la même : une installation vivante, mouvante, surprenante, foutraque, parfois poétique (si, si !). Ainsi, pour la première fois, des artistes sont entrés dans cette institution sans tableau, sans sculpture, rien... Juste des visseuses, du bois, de la peinture, une cafetière... Et d'autres artistes. Attendez-vous à tout, n'attendez rien de nous. »

Fidèle à lui-même, le collectif s’amuse ainsi à « injecter un peu de Spraylab dans le Musée des Beaux-Arts », multipliant les points de vue, les ambiances et les médiums utilisés - sérigraphie, peinture, photographie, vidéo, performance… Le tout dans une expo résolument moderne propre à bousculer les corps et les esprits. « Cette carte blanche offerte par le Musée des Beaux-Arts, c’est le pari de rencontrer des publics différents », continue Clément Martin. « Ce que nous faisons n'a de sens que si nous sommes en contact avec les regardeurs. Nous bousculons le cadre organisationnel. Nous expérimentons. » Et de citer Jean-Claude Van Damme pour décrire l’état d’esprit du collectif dans la situation actuelle. « Si tu travailles avec un marteau piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien. » À bon entendeur…

Résidence CMJN au Musée des Beaux-Arts jusqu'au 27 juin 2021
Site du Musée des Beaux-Arts
Site du collectif Spraylab