Confinement, Événement

Les musées de Nancy ouvrent leurs portes... virtuelles

Durant le confinement, les musées de Nancy proposent des contenus inédits sur Facebook, Instagram et Twitter, afin de partager avec vous trésors et actualités. Coups de cœur et vidéos tutos, quizz, jeux, visites en live, pastilles ludiques et commentaires audio en podcasts… Tour d’horizon des actions en cours et à venir avec Lucie Chappé, responsable du département des publics de Nancy-Musées, et Lucile Guittienne, directrice déléguée du Muséum-Aquarium.

Publié le

Des musées dans votre smartphone

« Nos structures sont fermées mais les équipes restent actives pour garder un lien avec le public. On espère ainsi pouvoir apporter une bulle d’oxygène dans le quotidien des Nancéiens… » commence Lucie Chappé. « Contrairement au premier confinement où il s’agissait de proposer du contenu pour occuper les enfants, cette fois nous souhaitons plutôt montrer que les établissements sont là, vivants, à travers des outils sympathiques et pérennes » complète Lucile Guittienne. 

Le format privilégié ? La vidéo, à la fois pour valoriser les œuvres, partager les connaissances, et lever le voile sur certains mystères de l’art, de la nature et de la nature de l’art. « Nous allons par exemple publier des animations vidéos où ce sont les animaux représentés sur une œuvre d’art qui vont la raconter en quelques minutes » explique Lucie Chappé. Des vidéos donc, mais aussi des podcasts thématiques, des coups de cœurs détaillés de l’équipe, des ressources pédagogiques destinées aux enseignants… Sans oublier des rencontres virtuelles, comme celle programmée le 28 novembre à 16h avec le designer Olivier Vadrot, qui échangera avec les internautes dans le cadre de l’exposition du Cnap, Le droit des objets à (se) disposer d’eux-mêmes, installée au musée des Beaux Arts. 

Petits reportages et dessins animés

« Au Muséum-aquarium, nous allons mettre en place des visites en « visio », gratuites et en direct pour les écoles de la métropole, afin de permettre aux élèves de profiter de l’établissement malgré sa fermeture » se réjouit sa directrice. En parallèle, ses équipes vont tourner une série de vidéos en immersion dans les bacs. « Souvent les gens se demandent ce qui arrivent aux espèces vivantes quand on est fermé, c’est l’occasion de montrer comment elles vont. Et de le faire en mettant en avant leurs particularités de manière simple et ludique. » Nous pourrons par exemple découvrir comment évoluent les méduses élevées sur place : comment la larve se transforme, grandit, puis devient la méduse présentée au public. 

Enfin, les plus jeunes pourront profiter de nouveaux dessins animés signés Peb et Fox, deux auteurs qui s’amusent à zoomer sur les comportements étonnants de certaines espèces naturalisées ; par exemple le parent lycaon, qui, pour nourrir, son petit régurgite la nourriture ! « Nous filmons ensuite une partie explicative avec les médiateurs pour montrer comment cela se passe dans la réalité. » Des programmes originaux qui seront proposés ponctuellement jusqu’à la fin de l’année.